lundi 17 septembre 2012

Un peu d'histoire...!

Une peinture rupestre de la grotte de le l'araignée de Bicorp, vieille de 7000 à 10'000 ans, représente un cueilleur de miel entouré de butineuses: nos ancêtres connaissaient l'art du rayon de miel, la force du venin, les vertus puissantes des trésors de la ruche.

Dans le Rig Veda, fondement des philosophies indo-européennes au VIe siècle avant J.-C., la réalisation de soi est comparée à celle de l'insecte qui devient une abeille.

Le miel est depuis toujours symbole de richesse, amour et douceur. Il y a 6000 ans, le miel est utilisé par les Sumérindiens pour traiter les infections. Le papyrus de Smith rédigé en Egypte au XVIIe avant J.-C. est considéré comme le plus ancien document de littérature médicale. Il décrit en détail les résultats obtenus sur 48 cas (plaies béantes, ulcères de la bouche, infections des yeux) en utilisant le miel, la cire d'abeilles et la propolis qu'ils appellent cire noire. Hippocrate, père de la médecine, 460 ans avant J.-C. en Grèce, cite 800 fois le miel comme médicament, utilisé seul ou avec des plantes. Galien, médecin grec de l'Antiquité, père de la pharmacie, propose de nombreuses préparations à base de miel ou de cire d'abeilles. Charlemagne fut soigné de sa goutte par des piqûres d'abeilles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire