jeudi 3 mars 2016

Les observations pour 2016

Bonjour à tous! J'espère que vous avez passé un hiver pas trop tourmenté étant donné que la neige à peine arrivé se faisait laver par la pluie...

Pour cette année j'aimerais vous faire découvrir les observations à faire au trou de vol pour apprendre ce qui se passe en dedans de la ruche sans avoir besoin de l'ouvrir.

Je me sert de référence le livre "Au trou de vol" de H. Storch que vous connaissez peut être déjà mais cela me paraît intéressant de faire connaître, partager et surtout pratiquer ces informations précieuses!

Avant-propos 

Toute l'année, c'est par cette petite ouverture que bat la vie d'une colonie. C'est par là qu'elle respire et qu'elle rejette tout ce qu'elle ne supporte pas dans son domaine. C'est par là qu'elle transmet son message riche pour celui qui le comprend, car c'est là l'endroit où, par son attitude, elle nous fait connaître son état de santé, ses souffrances, si elle a besoin ou non de l'aide de l'apiculteur. 

Celui qui parvient à se rendre compte de la vigueur ou de la maladie de ses abeilles, en observant leur attitude au trou de vol, n'a pas besoin d'ouvrir ses ruches ni de fureter continuellement dans leur sanctuaire: le nid à couvain. Cela ne donne jamais rien de bon.

Une population saine doit avoir la paix si on veut lui garder son activité créatrice. Une visite ne devrait en principe se faire que lorsqu'on a constaté au trou de vol quelque chose qui n'était pas en ordre. Il n'est pas toujours facile de savoir ce qui se passe à l'intérieur de la ruche en observant le trou de vol et cela ne s'apprend qu'après de nombreuses années, surtout lorsqu'on est livré à soi-même et que personne n'est là pour vous conseiller. 

Cette connaissance est cependant facilitée lorsqu'on peut compléter les observations faites au trou de vol par celles faites à la fenêtre arrière de la ruche ou par celles du cadre-témoin. Un regard sous les cadres se révèle souvent aussi très instructif. 

Il est donc du plus grand intérêt que chaque apiculteur se documente en cette matière aussi vite et d'une manière aussi approfondie que possible. Ce sont non seulement les yeux et les oreilles de l'observateur qui doivent intervenir, mais aussi son sens de l'odorat et du toucher, et surtout son cœur, son âme et son intelligence. 

Extrait du livre "Au trou de vol" de H. Storch


Alors à très bientôt pour les observations concrètes qui vont suivre au fur et à mesure de la météo et du temps que j'arrive à mettre à disposition pour vous qui lisez ce blog. Si quelqu'un est motivé à partager le projet de cette année et qui veut aider en recopiant les extraits du livre pour me filer un coup de main c'est très volontiers que j’accepte!! 

D'ici la suite je vous souhaite une belle fin d'hiver!!
Cornelia 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire