lundi 4 avril 2016

Au trou de vol, le printemps

Observation:

Les colonies qui fin mars ou début avril ont été resserrées sur un nombre de cadres proportionné à leur force, volent plus fort que celles de force égale à qui on a laissé plus de cadres mais qui restent inoccupés. 

Explication:
Le développement du couvain s'effectue plus rapidement lorsque l'espace est maintenu limité, car la chaleur est un facteur capital dans le renforcement opportun des colonies. Là où vous le pouvez, maintenez vos populations bien resserrées. C'est surtout maintenant que les abeilles doivent "dominer" l'espace mis à leur disposition. 
Chez les populations maintenues bien serrées, la vitre arrière, bien protégée par les coussins, sera bientôt délicieusement chaude, tandis que chez celles étalées sur beaucoup plus d'espace, elle sera à peine, tiède, ce qui prouve que chez ces dernières le couvain est plus réduit. Même une petite colonie se sent forte lorsqu'on la garde relativement serrée. Si sa reine est encore valable, c'est d'ailleurs la seule façon de la développer complètement et en temps utile. N'avons-nous pas de cadres mobiles pour les utiliser au profit de la colonie et à notre avantage?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire