lundi 11 juillet 2016

Au trou de vol


H. Storch, 4ème édition en langue française, 2013


Observation
Déjà très tôt le matin, les abeilles rentrent lourdement chargées. Beaucoup se reposent sur la planche d’envol ou sur la façade de la ruche en respirant profondément avant de rentrer. Rares sont celles qui rapportent du pollen. Le soir, un fort parfum de miel très particulier s’échappe des ruches. Les abeilles les ventilent plus que d’habitude et le matin on observe que l’eau de condensation de la ruche a coulé sur la planche d’envol (inclinée vers le bas) et est tombée au sol.


Explication
Ce sont les signes quasi certains de l’apparition du miellat, surtout si, à ce moment, il n’y a aucune autre miellée. La direction de vol indiquera l’origine de cette récolte et on sera vite fixé. Très souvent les résineux et les feuillus donnent du miellat en même temps. Pourvu qu’il n’y ait pas de changement de température. Jetons, ces jours-là, un regard sur l’abreuvoir, ce baromètre des récoltes. Nous constatons qu’il est presque vide d’abeilles alors que, les jours sans miel, il est fortement occupé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire