lundi 8 août 2016

Au trou de vol

H. Storch, 4ème édition en langue française, 2013


Observation

Le nourrissement stimulant d’une durée de 10 à 12 jours a déjà commencé en juillet. Comparez l’activité de vol et les rentrées de pollen dans les colonies qui sont nourries avec l’activité bien inférieure de celles qui, à titre d’expérience, ne reçoivent rien.

Explication

Pour ce nourrissement (1 :1) on trompe la colonie en lui offrant la miellée. La reine est stimulée et augmente la ponte. En ajoutant un peu de miel, le résultat est encore meilleur ainsi que l’expérience le prouve. Les nombreuses larves exigent des prestations supplémentaires des vielles butineuses. Ces nombres vols éliminent les malades éventuels qui auraient bientôt encombré le plateau et assainissent ainsi les colonies. C’est de cette façon que l’on crée une race d’abeilles solides prêtes à hiverner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire