lundi 5 septembre 2016

Au trou de vol



H. Storch, 4ème édition en langue française, 2013


Observation
Lors du nourissement, on peut entendre jour et nuit le bourdonnement des ailes semblable au bruit d’un moteur. Les ventileuses sont réparties jusque bien en avant sur la toute la surface de la planche d’envol.


Explication
L’eau en excès contenue dans le nourissement est évacuée des ruches. Cela représente un très grand travail pour la colonie. Plus la solution est diluée et plus longtemps durera l’activité. A l’intérieur de la ruche de nombreuses abeilles ventilent et chassent l’air chaud chargé d’humidité vers les ventileuses du trou de vol. Il est préférable de nourrir avec des solutions concentrées (3 :2).
Pour beaucoup de raisons, le nourissement devrait être terminé pour la 10 septembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire