lundi 14 novembre 2016

Au trou de vol



Observation :


Pendant ces vols tardifs et si favorables, les abeilles se comportent comme si le printemps était tout proche. Elles volent plus bruyamment et tournent en rond autour du rucher, avant d’être condamnées à plusieurs mois de claustration dans l’obscurité de la ruche.


Explication :

Chaque apiculteur se réjouira de ces vols tardifs au cours desquels les vieilles abeilles épuisées ou malades ne rentrent plus dans la ruche. Chaque colonie acclimatée à nos latitudes n’héberge plus que des abeilles qui lui permettront de se développer normalement au printemps. Les jeunes abeilles qui viennent de naître ont ainsi l’occasion de se soulager et le plateau de ruche sera bien propre car les dernières abeilles mortes auront été sorties de la ruche. Ces vols ne durent pas très longtemps. Ils semblent à beaucoup de point de vue être une nécessité et les abeilles qui ont fait provision d’oxygène rentrent dans leur ruche.

Bientôt la température extérieure tant diurne que nocturne diminuera de jour en jour. Nos abeilles se grouperont pour former la grappe hivernale.

Bien chaudement protégées et bien soignées par l’apiculteur, nos abeilles vont sommeiller jusqu’au printemps prochain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire